Née dans la tête d'un ingénieur et designer japonais rêvant de créer une montre indestructible, Kikuo Ibe, la Casio Gravitational Shock (G-Shock) est basée sur le concept de développement Triple 10. Soit une montre capable de résister à une chute de 10 mètres, à une pression d'eau de 10 bars et de fonctionner durant 10 ans avec la même pile. Nous sommes en 1981.

DE L'IDÉE À LA CONCEPTION




À une époque où l'on considérait que les montres étaient de fragiles objets cassables, le travail des développeurs G-Shock consituait un véritable défi lancé aux idées reçues du secteur de l'horlogerie. Plus de 200 prototypes ont été developpés pour les seuls tests d'endurance, sans compter les inombrables crash-tests. Quant au développement structurel et au perfectionnement des pièces, ils ont pris approximativement deux années d'efforts intenses. De ce travail minutieux et créatif devait surgir la fameuse structure anti-choc qui boulversa les normes en matière d'horlogerie : elle comprenait (et comprend toujours) un boîtier creux, une protection multidirectionnelle ainsi qu'un matériau amortissant pour protéger les composants fragiles. 



NAISSANCE DE LA MONTRE G-SHOCK




Autrement dit, les fruits de recherches et développements non seulement technologiques mais aussi en terme de matières, axés sur la robustesse. Une véritable révolution pour l'époque. Après un long et difficile processus d'essai et erreur, la G-Shock DW-5000C (ci-dessous) étaient prête pour affronter le marché. Nous sommes en 1983. Depuis son lancement, la Casio G-Shock a continué d'évoluer au cours de 32 longues années, guidée par l'opiniâtreté et par la passion sans compromis qui avait encouragé ses développeur à suivre leur idée de manière inébranlable. De nombreuses nouvelles matières, de nouvelles technologies et de nouveaux exploits en terme de résistance. Ça vous intrigue ? Vous pouvez découvrir dès maintenant les collections G-Shock et G-Shock Premium sur le site Horel ainsi que dans notre boutique à Bordeaux !