LE LEXIQUE DE L'HORLOGERIE

A   B   C   D   F   G   J   L   M   O   P   R   S   T

A

Acier inoxydable
Alliage métallique extrêmement durable dont le principal ingrédient est le chromium, immunisé à la rouille, à la décoloration ainsi qu'à la corrosion. L'acier inoxydable peut être poli afin de ressembler à un métal précieux.

Acrylique
Matière plastique peu onéreuse utilisée dans la fabrication de verre de montre. Les verres acryliques, également appelé plexiglas, ont la particularité de pouvoir être polis afin d'effacer les rayures mineures.

Alarme
Complication horlogère faisant retentir une alarme à un temps pré-sélectionné ou à intervalles réguliers. 

Alternance
Terme désignant le déplacement d'un pendule ou d'un balancier entre deux positions extrêmes (A' et A"). Deux alternances, soit un aller-retour, forment une oscillation (tic-tac). Le balancier d'une montre mécanique effectue entre 5 et 10 alternances à la seconde, alors que celui d'une montre à quartz en fait environ 20.

Atmosphère (ATM)
L'atmosphère normale designée par le symbole ATM fait référence à une unité de pression équivalente à 1013 hectopascals soit environ 1 bar. Cette unité détermine l'étanchéité d'une montre, soit sa résistance à la pression.

Automatique
Type de mouvement équipé d'une masse oscillante effectuant des rotations grâce aux mouvements du poignet afin d'armer le ressort moteur d'une montre.

B

Baguette
Terme horloger qui qualifie un mouvement de forme rectangulaire allongée et relativement plate. L’un des plus connus est le fameux calibre Corum Golden Bridge.

Balancier
Le balancier est l'organe qui, de par ses oscillations, régularise le mouvement d'une montre mécanique. Généralement, le balancier est relié à un ressort nommé spiral qui lui permet d'effectuer un mouvement de va-et-vient de manière parfaitement régulière. C'est ce mouvement qui divise le temps en intervalles égaux appelés oscillations (le fameux « tic-tac » si caractéristique des montres). Dans les montres à quartz, c'est un moteur électrique fonctionnant avec une pile qui permet le mouvement de va-et-vient et non pas le spiral.

Barillet
Mince boîte cylindrique, à l'intérieur de laquelle est logé le ressort moteur, dont le bord denté entraîne le rouage d'une montre mécanique. Le rôle du barillet est d'accumuler l'énergie produite par le système de remontage, automatique ou manuel, pour la diffuser aux différents engrenages du mouvement.

Barrette
Petites tiges métalliques fixées entre les cornes de part et d'autre de la boîte et sur lesquelles sont attachées le bracelet.

Boîtier
Le boîtier (ou boîte de montre) protège le mécanisme des poussières, de l'humidité puis des chocs. Il existe de nombreuses formes de boîtiers (rond, carré, rectangulaire, etc.) qui diffèrent d'un modèle ou d'une marque à l'autre. Au-delà du mécanisme, le boîtier renferme le cadran et les aiguilles. La partie centrale du boîtier s'appelle la carrure; elle renferme le mécanisme, le cadran et les aiguilles.

Boucle
Organe qui permet de fermer le bracelet d'une montre. Il existe deux grands systèmes de boucles qui ont chacun leurs partisans : la boucle ardillon et la boucle déployante.

Boucle ardillon
En horlogerie, on parle généralement de bracelet à boucle ardillon. Plus précisément, l'ardillon est la pièce pénétrant dans l'un des trous du bracelet, permettant ainsi la fermeture et le maintien de ce dernier sur le poignet de l'utilisateur. Cette forme de boucle est la plus légère. À ce titre, on la trouve souvent sur les montres les plus fines.

Boucle déployante
Une boucle déployante est un modèle de fermoir associé au bracelet d'une montre. Elle est articulée et se déploie lors de son ouverture. La boucle déployante présente deux avantages majeurs : la sécurité - les deux parties du bracelet ne sont jamais déliées, si la boucle s'ouvre par accident, la montre reste autour du poignet de son propriétaire sans tomber - et le confort.

Boutons-poussoirs
Ces boutons placés sur le boîtier d'une montre assurent la mise en fonction de certaines complications, comme par exemple le déclanchement, l'arrêt et la remise à zéro du chronographe.

Bracelet
Conçu en cuir, en métal, en caoutchouc, en plastique, en nylon, etc. c'est le lien qui permet de porter la montre autour du poignet.

C

Cabochon
Pierre précieuse ou pierre fine, polie mais non taillée, décorant parfois la couronne. C'est aussi un type d'ornement utilisé sur le cadran.

Calibre
Désigne désormais le mouvement lui-même, soit sa référence. À l'origine, le calibre désignait ses dimensions puis ensuite sa forme, ses ponts et son origine.

Carrure
En horlogerie, on appelle carrure la partie médiane du boîtier dans laquelle on place le mouvement. Pièce principale du boîtier, la carrure est l'une des trois composantes de ce dernier avec le fond de boîte et la lunette.

Chronographe
Montre affichant heures/minutes/secondes équipée d'une complication permettant de mettre en marche, d'arrêter puis de remettre à zéro une aiguille à la demande. Il est généralement complété de sous-cadrans de minutes et d'heures permettant de totaliser le nombre de tours de l'aiguille principale qui elle compte un événément à la seconde.

Clous de Paris
Finition esthétique utilisé principalement sur les cadrans des montres classiques. Il s’agit en fait d’un certain type de guillochage bien particulier, l’un des plus utilisés en horlogerie, composé de lignes creusées entrecroisées pour former de petites pyramides.

Complication
Toute fonction additionnelle à celles des simples indications des heures, minutes et secondes.

Corne
Dans un boîtier de montre-bracelet, il s'agit de pièces de formes variées qui épousent généralement la forme de la carrure et qui servent à attacher le bracelet.

Côtes de Genève
Également appelées côtes droites ou vagues de Genève, les côtes de Genève sont un élément de décoration des mouvements horlogers. Elles représentent des lignes ondulées rappelant les vagues de la mer. Cette touche décorative est apportée principalement sur la surface visible des ponts. Les montres de luxe décorées de côtes de Genève le sont de manière artisanale grâce à une règle à dresser ou via le recours à un tour.

Couronne
La couronne (de remontoir) est un bouton présent à l’extérieur du boîtier et relié au mouvement que l'on saisit entre le pouce et l'index pour remonter sa montre, régler l'heure, ou toutes autres indications comme les jours de la semaine, la date, etc. Certaines couronnes, notamment celles des montres de plongée, sont vissées au boîtier pour assurer une plus grande étanchéité de la montre. Parfois la couronne de remontoir assume aussi le rôle de poussoir, et sert à déclencher le mécanisme du chronographe ou toute autre fonction.

D

Dual time
Complication permettant d'afficher deux fuseaux horaires simultanés, habituellement le fuseau où habite le porteur de la montre ainsi que celui où il se trouve (notamment lors d'un déplacement à l'étranger).

F

Flyback
Aussi appelée retour en vol, cette fonction trouve ses origines dans le domaine de l'aviation. Cette complication permet, lors d’un chronométrage, par simple action d'un poussoir de ramener la trotteuse du chronographe à zéro. Elle reprend alors instantanément sa course pour un nouveau comptage sans aucune autre pression sur un bouton-poussoir.

Fond de boîtier
Le fond est l'une des trois parties principales du boîtier avec la carrure et la lunette. Le fond du boîtier est opposé à la lunette, il est généralement plein mais il peut être transparent pour laisser entrevoir le mouvement. Il peut être à charnières, à vis (son pourtour étant muni d'un pas de vis), fixé par des vis ou fixé par pression.

Fréquence
La fréquence d'un mouvement désigne le nombre d'oscillations à la seconde, soit le va et vient du balancier. Elle est mesurée en hertz. Plus la fréquence est élevée, plus le mouvement est précis : 21'600 A/h (3 Hz), 28'800 A/h (4 Hz), 36'000 A/h (5 Hz).

G

GMT
Abréviation de la formule anglaise Greenwich Mean Time. On utilise parfois aussi en français TMG pour « Temps Moyen de Greenwich ». Créée à l'origine pour la Pan-Am et l'armée de l'air américaine, cette notion désigne une complication permettant de donner l’heure sur deux fuseaux horaires en même temps : l’heure en vigueur à l'endroit où l'on se trouve et sur celle de son domicile.

Guillochage
Le guillochage est une technique de gravure décorative utilisée sur le cadran ou sur certaines pièces de la montre. Ces gravures forment des droites ou des courbes qui se croisent ou s'entrelacent avec régularité et symétrie. Le guillochage peut être réalisé au burin ou à l'aide d'un tour.

J

Joint d'étanchéité
Dans les montres dites étanches, les joints sont indispensables pour fermer hermétiquement les diverses parties du boîtier telles que le fond, la couronne, les poussoirs et le verre. Les joints peuvent être de matières variées : caoutchouc, néoprène ou matière plastique. Ils doivent absolument être changés après chaque ouverture du boîtier si l'on veut conserver une étanchéité totale.

L

Luminescence
Substance déposée sur les aiguilles, les chiffres ou les index d'une montre. Elle a la propriété d’absorber la lumière et de la restituer dans l'obscurité, conférant aux éléments une excellente visibilité. Autrefois, la substance qui assumait cette fonction contenait du radium, aux propriétés radioactives. Elle fut donc remplacée par du tritium, puis par le Luminova®, une marque déposée.

Lunette
Pièce ajustée sur la carrure du boîtier et qui porte le verre. Elle peut être fixe ou tournante.

Lunette tournante
Lunette rotative, graduée et disposée sur la partie supérieure du boîtier. Elle sert à enregistrer des données complémentaires comme la durée d'un phénomène et équipe notamment les montres de plongée. Elle peut être bi-directionnelle (qui tourne dans les deux sens) ou bien uni-directionnelle (qui ne tourne que dans un sens). Cette limite technique permet ainsi d'éviter tout danger, notamment lorsque l'on veut mesurer un temps de plongée. Tout incident ou fausse manipulation ne pourra que réduire les limites initialement fixées en termes de réserve d'air ou de temps de décompression.

M

Manuelle
Se dit d'une montre mécanique qui se remonte à la main, soit à remontage manuel. 

Masse oscillante
Aussi appelé rotor, la masse oscillante est un dispositif permettant d'armer le ressort moteur d'un mouvement automatique, soit recharger la montre. C'est une pièce métallique en forme de demi-lune qui tourne librement dans les deux sens grâce aux mouvements du poignet.

Mécanique
Mouvement traditionnel dont le fonctionnement est régularisé par un balancier et dont l'énergie est transmise par un ressort remonté, soit à la main en utilisant la couronne, soit automatiquement grâce aux mouvements d'une masse oscillante aussi appelée rotor.

Minéral
Type de verre, soit glace de montre, fabriqué à partir de verre au sens traditionnel du terme. C'est un verre abordable, relativement résistant aux impacts et insensible aux rayons U.V.

Mouvement
Le moteur d'une montre, soit un ensemble de mécanismes internes faisant avancer les aiguilles et animant des différentes complications. Un mouvement est soit mécanique, soit électronique.

O

Oscillation
L'oscillation est le passage du balancier d'un point extrême à l'autre, puis le retour à sa position initiale. Une oscillation représente donc deux alternances.

P

Phases et âges de lune
Une montre à phases de lune reproduit sur son cadran les différents aspects de la lune pendant son cycle. En horlogerie la lunaison se divise en quatre phases : nouvelle lune, premier quartier, pleine lune et dernier quartier, effectuant un cycle complet en 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,8 secondes, soit environ 29 jours et demi, alors que la durée d'une lunaison réelle est de 29,53 jours. Ce système aboutit donc à un décalage d'un jour en 2 ans, 7 mois et environ 20 jours. Les plus sophistiquées sont équipées d'une phase de lune dite «astronomique» qui ne nécessite qu'une correction d'un jour tous les 122 ans. Certaines montres affichent également l'âge de la lune, soit le nombre de jours écoulés depuis la nouvelle lune.

Physical Vapor Deposition (PVD)
Dépôt physique en phase vapeur en français. Le PVD est un procédé de métallisation permettant de déposer de minces films de matière sous vide grâce à la vapeur. Il permet par exemple de remplacer le plaqué or par une matière moins onéreuse.

R

Remontage automatique
Désigne l'action du mécanisme qui arme le ressort moteur d'un mouvement mécanique par l'intermédiaire d'une masse oscillante, dont la rotation s'effectue grâce aux mouvements du poignet.

Remontage manuel
Action d'armement du ressort moteur d'une montre mécanique en tournant la couronne de remontoir manuellement. Il est également possible de remonter un mouvement automatique manuellement.

Réserve de marche
Il s'agit d'une complication permettant d'afficher le temps de fonctionnement restant d’une montre sans que cette dernière ait besoin d’être remontée, ou portée dans le cas d’une montre à remontage automatique. La réserve de marche peut être affichée en heures ou en jours sur le cadran.

Rubis
Pierre naturellement très dure composée d'oxyde d'aluminium rouge et de corindon. Elle est utilisée pour la fabrication des coussinets d'un mouvement afin de réduire le phénomère de frottements. La quasi-totalité des montres sont désormais équipées de rubis synthétiques. Un mouvement automatique de qualité comporte au moins 17 rubis.

S

Saphir
Verre synthétique fabriqué à partir de corindon, un cristal possédant les mêmes propriétés chimiques que le saphir naturel et présentant une dureté presque aussi élevée que le diamant. Ce type de verre est reconnu pour sa résistance aux rayures.

Sous-cadran
Petit cadran utilisé pour divers objectifs tel que l'affichage de l'heure sur 24 heures, le temps écoulé en minutes/heures sur un chronographe ou même l'indication de la date.

Squelette
Désigne un type de mouvement dont la platine et les ponts ont été ajourés afin de pouvoir entrevoir les organes de la montre. Un mouvement squelette permet ainsi d'observer le mouvement depuis le cadran et le fond de boîte.  

T

Tachymètre
Échelle de mesure permettant de calculer la vitesse, généralement en km/h et sur une base de 1000 mètres, présente sur certains chronographes.

Titane
Métal d'apparence grisâtre ayant la propriété d'être 30% plus solide et presque 50% plus léger que l'acier. Il est également résistant à la corrosion provoquée par l'eau salée. Le titane est notamment utilisé pour les montres sportives, en particulier pour les montres de plongée.

Télémètre
Montre chronographe équipée d'une échelle télémétrique, soit permettant de calculer la distance d'un événement sur la base de la vitesse du son. 

Trotteuse
Également appelée aiguille des secondes, elle avance par à-coups suivant les oscillations du balancier de la montre. Elle est appelée grande trotteuse lorsqu'elle se situe au centre et qu'elle fait le tour du cadran, à l'égal des aiguilles des heures et des minutes. Elle peut également être placée dans des sous-cadrans. Dans ce cas-là, elle est appelée petite seconde ou seconde déportée.

POURQUOI CE LEXIQUE HORLOGER ?

Horel met à votre disposition ce lexique horloger rédigé notre équipe de passionnés de montres afin d'assouvir la curiosité des néophytes ou d'approfondir les connaissances techniques des amateurs d’horlogerie. Nous enrichissons ce lexique régulièrement et espérons que vous y trouverez la réponse aux questions que vous vous posez. Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, nous vous conseillons de vous référer au lexique de de Fondation de la Haute Horlogerie, reconnu comme l'un des plus complets en ligne.

APPROFONDISSEZ VOTRE CULTURE HORLOGÈRE

Vous aimez les montres et aimeriez parfaire vos connaissances ? Afin d'une part de vous aider à mieux comprendre les termes utilisés sur notre site, l'équipe Horel vous a préparé une section complète dédiée à la culture horlogère. Novices comme amateurs avertis y trouveront des lumières sur les sujets incontournables, tant au niveau technique que de l'entretien de vos garde-temps.