Newsletter

LES MOUVEMENTS DE MONTRE

Toutes les montres sont équipées de mouvements leur permettant de régler l'heure puis de mesurer le temps. Il s'agit de mécanismes internes qui font avancer les aiguilles et qui animent les différentes complications telles qu'une date, un chronographe, un calendrier perpetuel, une fonction GMT et bien d'autres. Le mouvement est donc un composant essentiel pour conserver la précision de sa montre qui ne pourrait d'ailleurs pas fonctionner sans.

QUEL MOUVEMENT DE MONTRE CHOISIR ?

Il existe deux grandes familles de mouvements de montre : les mouvements mécaniques et les mouvements électroniques. Les premiers sont uniquement composés de pièces mécaniques telles que des roues et des ressorts alors que les derniers possèdent un circuit éléctronique nécessitant une batterie pour fonctionner (même si dans certains cas ils peuvent également être équipés de pièces mécaniques en complément). Choisir un mouvement, c'est aussi fonction de votre budget. Les mouvements électroniques sont plus répandus, peu coûteux et très précis alors que les mouvements mécaniques sont plus dispendieux, moins précis et requièrent un entretien. De prime abord, le choix logique serait donc d'aller de l'avant avec la simplicité et l'efficacité. Malgré tout, choisir une montre mécanique, c'est choisir un style de vie et le charme d'un construction complexe. Tout amateur d'horlogerie finira quoi qu'il arrive par franchir le cap de l'acquisition d'une pièce mécanique. Au final, l'essentiel c'est de se faire plaisir.

MOUVEMENT MÉCANIQUE À REMONTAGE MANUEL

Souvent appelés mouvements manuels, les mouvements mécaniques à remontage manuel sont les plus anciens types de mouvements horlogers jamais fabriqués, tirant leurs origines du XXVIème siècle. C'est pourquoi la plupart des montres anciennes en sont équipées. Ces mouvements nécessitent d'être remontés tous les jours afin de fonctionner de manière optimale et le réglage doit se faire une fois la montre enlevée du poignet afin d'éviter tout dommage au mouvement. Lorsque vous remontez ce type de mouvement, il vous faut le faire jusqu'à sentir une petite tension au niveau de la couronne et ne surtout pas forcer car cela pourrait endommager le mouvement.

MOUVEMENT MÉCANIQUE À REMONTAGE AUTOMATIQUE

Aussi appelés mouvements automatiques, c'est une variante des mouvements mécaniques à remontage manuel. Ceux-ci enmagasinent de l'énergie grâce aux mouvements naturels du poignet du porteur de la montre grâce à l'ajout d'un rotor (aussi appelé masse oscillante) qui remonte le ressort principal de manière perpétuelle, un système inventé par Rolex en 1930. Les mouvements automatiques peuvent également être remontés de manière manuelle, notamment lorsque la montre n'a pas été portée durant une période supérieure à la durée de réserve de marche du mouvement (environ 40 heures). C'est le type de mouvement le plus populaire auprès des amateurs de montres car il ne nécessite pas de réglage quotidien.

MOUVEMENT ÉLECTRONIQUE À QUARTZ

Les mouvements à quartz utilisent une batterie comme source d'énergie principale. Celle-ci envoie un courant électrique dans un petit crystal de quartz afin de l'éclectrifier, créant ainsi des virations qui font osciller le movement et entraînent les aiguilles. Ces types de mouvements sont très précis et ne requièrent quasiment aucune maintenance sauf le remplacement de batterie qui dure généralement 2 ans. Leur coût est aussi très faible car ceux-ci sont composés de très peu de pièces. Aux yeux des amateurs de montres, ces mouvements ne sont pas très intéressants en terme de technicité ou de savoir-faire comparativement aux mouvements mécaniques.

MOUVEMENT ÉLECTRONIQUE À QUARTZ SOLAIRE

Les mouvements à énergie solaire sont également des mouvements électroniques qui ne disposent cependant pas de pile. Elles sont alimentées par un petit panneau solaire situé sur le cadran qui récupère la lumière solaire ou artificielle pour la transformer en énergie électrique puis pour la stocker dans une batterie rechargeable ou dans un condensateur. Cette énergie peut ensuite être utilisée lorsque la montre n'est pas exposée à la lumière et ce pendant plusieurs mois. Ce sont donc des mouvements qui protègent l'environnement (tout comme les mouvements mécaniques) car ils ne nécessitent pas de changement de pile contenant des produits chimiques nocifs.

MOUVEMENT ÉLECTRONIQUE À QUARTZ KINÉTIQUE

Les mouvements kinétiques à quartz, aussi appelés autoquartz, sont des mouvements électroniques sur lesquels ont été montés une masse oscillante. Ce rotor tourne, tout comme une montre automatique, en fonction des mouvements du poignet et de manière perpétuelle afin de générer un courant électrique stocké dans une pile ou dans un condensateur. C'est un système rendu célèbre par la marque japonaise Seiko qui lui a donné ce nom : Kinetic, en référence au mouvement cinétique qui caractérise le fonctionnement des mouvements automatiques. C'est un type de mouvement relativement rare sur le marché horloger et très peu utilisé par d'autres marques.

QU'EST-CE QUE LE CALIBRE D'UNE MONTRE ?

À l'origine, ce terme désignait la dimension d'un mouvement horloger puis a ensuite évolué pour être employé pour désigner la forme du mouvement et de ses composant. Désormais, la notion de calibre désigne tout simplement la référence du mouvement d'une montre, soit le nom du modèle du mouvement. Chaque fabricant utilise ses propres codes, difficile donc de s'y retrouver. En revanche, le calibre d'une marque en désigne la provenance, qui est enregistée à l'Office Fédérale des Marques ainsi qu'à la Fédération de l'Industrie Horlogère Suisse.

QUAND DOIS-JE FAIRE RÉVISER LE MOUVEMENT DE MA MONTRE ?

Le mouvement d'une montre est comme un moteur de voiture : il faut l'entretenir, y faire attention puis le faire réviser. Ce n'est pas le cas pour les mouvements à quartz. Ainsi, les huiles présentes dans les rouages d'un mouvement mécanique ont tendance à sécher, le frottement de pièces les unes contres les autres à produire des micro-particules métalliques ou même certaines pièces à se casser. Tous ces facteurs ont donc une influence sur l'efficacité du mouvement, que ce soit un manque de précision, une altération du fonctionnement d'une complication ou même le fonctionnement général de la montre. Pour le coup, faire réviser votre montre par un horloger est important pour continuer à faire marcher votre garde-temps. Les délais entre les révisions dépendent de nombreux paramètres mais pour la grande majorité des montres, une révision tous les 5 à 7 ans s'avère nécessaire. La plupart du temps, ces révisions coûtent entre 200 et 500 euros pour les grandes marques (et peuvent rapidement grimper selon l'exclusivité de la marque). Dépendamment de l'endroit où est effectuée la révision, ce processus prend entre 1 et 3 semaines.

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT DANS CULTURE MONTRE :